Insécurité: perception ou réalité ?

De Un nouvel élan wiki citoyen

NOS PROPOSITIONS

1. Mettre en place une campagne de communication pour réhabiliter l’image des forces de l’ordre auprès des citoyens.

2. Organiser des journées portes ouvertes des forces de l’ordre auprès des collégiens et des lycéens.

3. Faciliter la construction et l’implémentation des lieux de culte musulmans.

4. Permettre l’apprentissage de l’arabe en langue secondaire ou régionale à l’école.

5. Sensibiliser les parents et les enfants aux dangers des réseaux sociaux.

6. Offrir la possibilité d’avoir un repas « végétarien » à la cantine.

7. Permettre le retour de l’uniforme à l’école pour favoriser la mixité sociale.

LA PERCEPTION

DES FRANÇAIS

Notre constat

  • Le terrorisme est la 1ère préoccupation des Français devant le chômage en 2017 (32% vs 23%). Tendance plus forte chez les femmes (35% vs 29% chez les hommes) et les jeunes (46% chez les 14-17 ans vs 27% chez les 50 ans et +) [1]
  • 21% des personnes se sentent en insécurité dans leur quartier/village en 2017. Idem tendance plus forte chez les femmes/les jeunes et les partisans du FN (53%) [1]
  • 32% des personnes ont observé des phénomènes de délinquance dans leur quartier en 2016 (21% liés à l’alcool et 17% liés à la drogue) [1]
  • 45% des usagers ressentent de l’insécurité dans les transports en commun [2]
  • Une rupture de confiance des Français envers le système politique (indice de confiance 3/10 vs 4,9 en Allemagne et 3,5 dans l’UE), les forces de l’ordre (indice de confiance 5,6/10 vs 6,4 en Allemagne et 6 dans l’UE) [3]
    Principales préoccupations des Français [1]

La problématique: Comment redonner un sentiment de sécurité et de confiance aux citoyens ?

Nos solutions

1) Mettre en place une campagne de communication pour réhabiliter l’image des forces de l’ordre auprès des citoyens: En France, les forces de l’ordre souffrent d’un déficit d’image important auprès de la plupart des citoyens et doivent souvent faire face au manque de confiance voire à la défiance de certains. L’objectif de cette campagne de communication serait de rappeler le devoir premier des forces de l’ordre, qui reste bel et bien le service et la protection des citoyens et de renouer le dialogue et la confiance avec ces derniers.

2) Organiser des journées portes ouvertes des forces de l’ordre auprès des collégiens et des lycéens: En corollaire à la proposition précédente,  une éducation civique des plus jeunes (collégiens et lycéens) aux prérogatives des forces de l’ordre pourrait renforcer le respect et la confiance nécessaires au bon fonctionnement du système. Une journée nationale des forces de l’ordre pourrait être décrétée avec l’ouverture de différents commissariats proposant une visite guidée et des conférences sur différentes thématiques. La sensibilisation des plus jeunes peut également contribuer indirectement à la sensibilisation des parents et toucher ainsi un plus grand nombre de citoyens.

LE TERRORISME

Comparaison du nombre d'attentats et d'arrestations par pays de l'UE [4]

Notre constat

  • En 2017, 68 personnes sont mortes et 844 ont été blessées dans des attaques terroristes en Europe. La quasi-totalité sont dues au Djihadisme [4]
  • En France, 54 attaques terroristes (complétée, échouée ou déjouée) et 411 arrestations ont eu lieu en 2017 (vs 205 attaques et 1219 arrestations dans les 9 principaux pays de l’UE) [4]
  • En France, seules 20% des attaques terroristes sont liées à des djihadistes (vs 16% en UE). 80% sont liées à des séparatistes : IRA (Irish Republican Army, ETA basque, PKK kurde (Idem UE) [4]
  • En revanche, 90% des arrestations concernent le Djihadisme en France (1er pays d’Europe, +226% depuis 2013) [4]
  • En 2017, 120 procès pour terrorisme en France (+757% depuis 2015 vs +10% dans l’UE) dont > 90% contre le Djihadisme [4]
  • La France a le taux de condamnation le plus élevé d’Europe avec 96% (durée moyenne de la peine 6 ans – Idem moyenne Europe) [4]
  • En Europe, la plupart des attaques terroristes liées au Djihadisme sont commises par des citoyens européens, élevés et radicalisés en Europe, qui n’ont jamais fait partie d’un groupe terroriste à l’étranger [4]

Le Communautarisme

  • 77% des Français estiment que le « repli communautaire » est dangereux et est à l’origine du racisme (83% des Français) et de la montée des extrémismes religieux au sein de la Société (82% des Français) [5]
  • 45% des Français pensent qu’il faut mettre plus de moyens de police et de justice contre les extrémismes / 37% plus de moyens dans l’éducation pour la tolérance [5]
  • Une tendance qui reste difficile à chiffrer :

- < 1% des Français ont un sentiment d’appartenance à la communauté « Maghrébine » ou à la communauté « Musulmane » (sondage OpinionWay 2014) [5]

- 28% des musulmans ont des attitudes autoritaires ou « sécessionnistes » (sondage IFOP - Institut Montaigne 2016) [6]

  • Un phénomène minoritaire mais visible à l’échelle locale, surtout à l’école: pratique du ramadan, refus de manger non halal... [7]
  • Le problème des lieux de culte: 1/2 000 pour les musulmans (2 449 lieux de culte pour env. 4M de musulmans) vs 1/275 pour les chrétiens (40 000 églises pour env. 11,5M chrétiens) [8]

La problématique: Quels moyens mettre en place pour éviter la radicalisation ?

Nos solutions

En France, le terrorisme lié au Djihadisme est devenu depuis 2017 la 1ère préoccupation des français devant le chômage. A ce titre, le gouvernement déploie, chaque année, des ressources extrêmement importantes pour le renseignement et la prévention de toute tentative d’attaque sur le sol français. Malgré cela, la menace persiste car la quasi-totalité des attaques terroristes mortelles en France sont réalisées par des citoyens français ou européens, radicalisés en Europe. La question de la lutte contre le terrorisme en France ne saurait donc être abordée sans parler du phénomène de radicalisation et de l’une de ses causes premières, le communautarisme.

3) Faciliter la construction et l’implémentation des lieux de culte musulmans: En France, la densité de lieux de culte musulmans est bien inférieure à celle des lieux de culte chrétiens proportionnellement au nombre de pratiquants du fait de l’histoire religieuse de notre pays. Le nombre de musulmans ayant augmenté en France ces dernières décennies, il est important de leur permettre de pratiquer leur religion dans des conditions saines et respectables afin d’éviter que certains ne se tournent vers des lieux de culte improvisés, dont l’existence et les messages sont bien plus difficiles à maîtriser. Les difficultés à la création de nouveaux lieux de culte dans les communes doivent pouvoir trouver des solutions. De nos jours, de nombreuses églises et terrains appartenant à l’église sont inutilisés en France et pourraient permettre le développement d’autres lieux de culte. A titre, d’exemple, la nouvelle mosquée d’Annecy a été construite sur un terrain appartenant à l’église et cédé pour 1 franc symbolique.

4) Permettre l’apprentissage de l’arabe en langue secondaire ou régionale à l’école: L’apprentissage de la langue liée à ses origines est pour certains parents et enfants d’une importance primordiale. A défaut de pouvoir répondre à ce besoin grâce à l’Education Nationale, l’apprentissage de la langue arabe est parfois réalisé dans des associations culturelles ou des écoles religieuses dont le message et les méthodes ne sont pas maîtrisés. Au même titre que le regain d’importance donné aux langues régionales comme le breton ou le corse dans les écoles, il paraîtrait donc pertinent de laisser une place à la langue arabe comme langue secondaire pour les élèves désireux de s’y adonner.

5) Sensibiliser les parents et les enfants aux dangers des réseaux sociaux: Les réseaux sociaux sont le premier vecteur de propagande et de recrutement des filières Djihadistes en Europe. Les populations jeunes sont les plus à risque de par leur utilisation plus fréquente de ses technologies et leur vulnérabilité aux messages propagandistes (20% des personnes signalées « radicalisées » en 2016 sont des mineurs). Il est donc primordial de sensibiliser les jeunes et leurs parents aux dangers des réseaux sociaux afin de mettre en lumière une des pratiques les plus répandues menant à la radicalisation. Une utilisation plus responsable de ces technologies doit être prônée.

6) Offrir la possibilité d’avoir un repas « végétarien » à la cantine: Les premiers signes de communautarisme peuvent se voir dès l’école, notamment dans les collèges et lycées où bon nombre d’incidents sont reportés chaque année. La plupart de ces incidents ont lieu dans le cadre de la pause déjeuner. En effet, la cantine cristallise les différences de pratiques alimentaires entre élèves  de confessions diverses (musulmans/juifs/chrétiens) et conduit parfois à une atmosphère communautariste forte. Afin de limiter ce phénomène grandissant, la proposition d’une alternative « végétariennes » aux élèves mangeant à la cantine, pourrait permettre d’apaiser les différences et favoriserait l’intégration des élèves ne souhaitant pas manger de viande, de porc ou autre.

7) Permettre le retour de l’uniforme à l’école pour favoriser la mixité sociale: La France est un des pays où les inégalités sociales sont les plus fortes et les plus impactantes sur les résultats des élèves à l’école (Cf réunion « L’école de demain »). En conséquence, le communautarisme se développe à l’école entre élèves défavorisés et élèves issus de milieux moins difficiles. En réponse à cette problématique et même si l’idée est toujours aussi clivante, le port de l’uniforme revient régulièrement dans le débat politique comme solution potentielle favorisant la mixité sociale. Bien qu’il présente certains inconvénients comme le coût d’acquisition, il n’en reste pas moins une solution éprouvée pour effacer les différences extérieures liées au milieu social et économique dont est issu chaque élève, du moins le temps de l’école puisque ces inégalités existeront toujours en dehors. Afin d’en faire une réussite, il convient de valider en amont la mise en place de cette recommandation auprès des parents d’élèves et d’accompagner son financement pour les familles en difficulté.  

LA DÉLINQUANCE

Notre constat

Nombre de vols de voitures et véhicules 2 roues en 2016 [1]
  • En 2016, 1,31 homicides/100 000 hab en France (Allemagne: 0,91, UE: 1,34) / -20% depuis 2008, les 15-29 ans sont les plus touchés, 83% des auteurs sont des hommes [9] [10]
  • En 2015-2016, 466 000 violences sexuelles hors ménages et 780 000 violences physiques et/ou sexuelles au sein du ménage (53% des agressions ont lieu dans un domicile / 7% avec une arme / 70% des victimes sont des femmes / < 10% victimes portent plainte) [1] [11]
  • En 2016, 610 000 violences physiques hors ménage (-31% depuis 2008 / 38% dans la rue / 63% de jour / < 20% avec une arme / 27% victimes portent plainte) [1] [11]
  • En 2016, 2 069 vols/100 000 hab en France (Allemagne: 1 570, UE: 1 288) / 15% des vols de personne ont lieu dans les transports en commun / 70% de jour) [10] [11] [12]
  • En France, 440 000 vols de 2 roues (dont 354 000 vélos)/an ont eu lieu en 2016 et 238 000 vols pour les voitures (en hausse depuis 2012 / > 50% des vols ont lieu sur la voie publique / 7% des victimes retrouvent leur vélo) [1]
  • En 2017, les forces de police et de gendarmerie du département du Rhône ont constaté 123 632 crimes, délits et actes de délinquance [13]

Délinquance juvénile et violence à l'école

  • En France, 37,5% des condamnés ont moins de 25 ans, 8% sont mineurs [14]
  • Les signes annonciateurs : décrochage scolaire, incivilités dans l’espace public, consommation de produits addictifs, participation à la dégradation de bâtiments publics ou vols, implication dans différents trafics [15]
  • En 2016, 2 574 000 actes de vandalisme contre des logements ou des véhicules (-19,6% vs 2008) [10]
  • Dans le secondaire (collèges et lycées), 12,8 incidents graves/1 000 élèves par an soit 442 incidents/jour en France [16] [17]
  • La France est classée 61ème / 65 pays pour le calme en classe [18] [19]
  • 400 élèves/jour exclus de classe en région parisienne [17]
  • 22% des collégiens estiment qu’il y a de la violence à l’école (insultes, vol fournitures scolaires, surnom méchant, mise à l’écart…) [20]

La problématique: Quelles solutions apporter pour prévenir et diminuer la délinquance dès le plus jeune âge ?

Nos solutions

JUSTICE ET SYSTÈME PÉNITENTIAIRE

Notre constat

  • La France a une capacité d’accueil de 58 561 personnes dans 188 établissements pénitentiaires en 2015 (+6,5% depuis 2009), soit 88 places/100 000 habitants (vs 91 en Allemagne et 133 dans l’UE, fortement tirée par les pays de l’Est) [21] [22]
  • 68 432 personnes sont incarcérées en 2016 (+12,2% depuis 2009), soit 102,5 personnes/100 000 habitants (vs 78 en Allemagne et 121 dans l’UE, fortement tirée par les pays de l’Est) [21]
  • En 2015, il y a 27 928 personnels d’établissements pénitentiaires en France (+8,2% depuis 2009) soit 2,39 détenus/surveillant, ratio parmi les plus élevé d’Europe après la Roumanie et la Pologne (respectivement 2,47 et 2,40 détenus/surveillant). A contrario, l’Allemagne a un ratio de 1,74 détenus/surveillant, le Danemark 0,96 et la Suède 0,79 [22] [23]
  • En 2015, la France comporte 8,6 juges ou magistrats professionnels/100 000 hab (vs 25,1 en Allemagne / 13,5 au Danemark et 22 dans la moyenne de l’UE) [23]
  • * En France, il y a 326 agents de police nationale + gendarmerie pour 100 000 habitants (vs 356 en moyenne dans l’UE et 297 en Allemagne) [23]
  • En 2016, il y a 21 636 policiers municipaux en France (+3% vs 2015) soit 32,2/100 000 hab (Lyon: 64,2/100 000 hab, Villeurbanne: 27/100 000 hab) [24]

* Attention : Les comparaisons sur le nombre de forces de l’ordre sont à prendre avec prudence car chaque pays comptabilise différemment. En France, les services de renseignement sont comptabilisés mais pas les policiers municipaux. A l’inverse, l’Allemagne intègre les policiers fédéraux et régionaux beaucoup plus nombreux. [25] [26]

Taux de suicide dans les forces de l'ordre .jpg

L'état des forces de l'ordre [27]

  • Le taux de suicide dans la police est supérieur de 36 % à celui de la population générale (en 2017, 50 agents de la police nationale se sont suicidés. Depuis le 1er janvier, 39 fonctionnaires de police ont mis  fin à leur jour)
  • Des difficultés au quotidien grandissantes : Pression sécuritaire accrue avec la menace du terrorisme et de la radicalisation (émergence de syndromes d’épuisement professionnel), violences accrues envers les forces de sécurité intérieure
  • Des moyens vieillissants : 10% du parc automobile de la police nationale > 10 ans. Equipements défectueux (sirènes ne fonctionnant pas, pannes de matériel pouvant compromettre la sécurité des interventions)
  • Une organisation à revoir: la Police Nationale souffre de sa forte segmentation et d’un manque patent de cohésion : Insuffisance de formation continue, inadéquation de la formation initiale aux réalités du terrain

La problématique: Comment améliorer le système judiciaire et les conditions de travail des forces de l’ordre ?

Nos solutions

RÉFÉRENCES

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 et 1,7 "Victimation 2016 et perceptions de la sécurité - Résultats de l'enquête Cadre de Vie et Sécurité 2017" - 2017, Observatoire National de la Délinquance et des réponses pénales
  2. "Le sentiment d’insécurité dans les transports en commun" - Janvier 2018, Observatoire National de la Délinquance et des réponses pénales
  3. "Indice de confiance par domaine" - 2013, Eurostat
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 4,6 et 4,7 "Terrorism Situation and Trend report" - 2018, Europol
  5. 5,0 5,1 et 5,2 "Les Français et le communautarisme" - Octobre 2014, Sondage OpinionWay
  6. "Un Islam français est possible" - Septembre 2016, Institut Montaigne
  7. "Les dérives du communautarisme à l'école pointées par une note des services de renseignement" - Le 9 octobre 2018, Europe 1
  8. "Combien la France compte-t-elle de mosquées ?" - Le 3 juin 2015, Le Monde
  9. "Nombre d'homicides volontaires pour 100 000 habitants par pays" - 2018, Eurostat
  10. 10,0 10,1 et 10,2 "Insécurité et délinquance en 2017" - Janvier 2018, Interstats
  11. 11,0 11,1 et 11,2 "Rapport d'enquête Cadre de Vie et Sécurité" - 2017, Interstats
  12. "Nombre de vols pour 100 000 habitants par pays" - 2018, Eurostat
  13. "Nombre de crimes, délits et actes de délinquance dans le Rhône" - 2018, www.ville-data.com
  14. "Les condamnations - Année 2016" - Décembre 2017, Service de l'Expertise et de la Modernisation
  15. "Stratégie nationale de prévention de la délinquance 2013-2017" - 2013, Comité Interministérielle de Prévention de la Délinquance
  16. "L'Etat de l'école" - 2017, Ministère de l’Education Nationale, Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance
  17. 17,0 et 17,1 "Violences scolaires : 442 incidents recensés chaque jour" - Le 20 septembre 2017, Le Parisien
  18. "La discipline en classe s'est-elle détériorée ? - PISA à la loupe" - 2011, OCDE
  19. "Éducation : les ados français rois de l'indiscipline" - Le 30 mars 2017, France Télévisions
  20. "Note d'information - N° 17-30" - Décembre 2017, Direction de l'Evaluation, de la Prospective et de la Performance
  21. 21,0 et 21,1 "Capacité d'accueil des prisons et nombre de détenus en France" - 2018, Eurostat
  22. 22,0 et 22,1 "Prisons: la France parmi les pays d'Europe les moins bien dotés en personnel" - Le 23 janvier 2018, Le Parisien
  23. 23,0 23,1 et 23,2 "Nombre de personnels dans le système de justice pénale" - 2018, Eurostat
  24. "Effectifs de police municipale par commune" - 2016, www.data.gouv.fr
  25. "Le vrai du faux: La France a plus de policiers que les autres pays européens ?" - Le 12 octobre 2016, France Télévisions
  26. "La France compte moins de policiers que la moyenne européenne" - Le 22 avril 2016, France Inter
  27. "Note de synthèse de la Commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure" - 27 juin 2018, Sénat